Collecte – Racontez-moi les objets de votre enfance

Nade, 19 février 1967

Vous êtes une femme née entre 1940 et 1965 et ayant grandi en France ?

Dans le cadre de ma thèse en histoire sociale sur l’enfance des petites filles (1945-1975), je cherche des témoignages de femmes sur les objets importants de leur enfance. Jouets fétiches (poupée, ours en peluche, etc.), objets collectionnés (timbres, cartes postales, coquillages, buvards, etc.), livres, illustrés et magazines, fournitures scolaires, vêtements et déguisements préférés, jouets enviés mais non possédés, objets d’adultes, jouets empruntés aux frères et sœurs ou aux ami(e)s, ou disponibles chez d’autres membres de votre famille… Ecrivez-moi quelques lignes (ou quelques pages !) à propos de ou des objets qui ont marqué votre enfance, à l’adresse mail collecte_objets@outlook.com.

Si vous disposez de photographies (avec ou sans vous) de votre enfance représentant lesdits objets, n’hésitez pas à m’en joindre une reproduction à votre mail. Si vous avez gardé ces objets et en disposez encore, merci dans la mesure du possible de m’envoyer leur photographie. Sentez-vous libre de me joindre les documents que vous jugerez utiles, ou de m’envoyer seulement un texte : toutes les contributions m’intéressent, sans souci de forme. 

Toutes vos contributions seront anonymisées dans le cadre de ma thèse : votre identité ne figurera pas dans mon travail, pas plus qu’aucune information permettant de vous reconnaître. Je vous remercie d’avance des quelques éléments de contexte que vous pourrez me fournir quant à votre enfance – si vous habitiez en ville ou à la campagne, la taille de votre fratrie, la profession de vos parents, si vous disposiez de votre propre chambre ou si vous la partagiez…

Merci d’avance de votre précieuse contribution, et de diffuser cette annonce si vous pensez qu’elle peut intéresser votre entourage !

Nous les garçons et vous les filles : ce que la mixité fait aux hebdomadaires pour fillettes.

Geneviève V., jeune lectrice de Lisette, journal des petites filles, s’inquiète dans le courrier des lectrices du 29 janvier 1969 de la présence de garçons dans sa classe nouvellement mixte. En réponse, Marraine lui intime d’être « un peu plus courageuse moralement et physiquement »,  et lui assure que « [sa] confiance les amènera peu à peu à se… civiliser« . 

Continuer la lecture de « Nous les garçons et vous les filles : ce que la mixité fait aux hebdomadaires pour fillettes. »