« Croyez-vous, chère Marraine, que je puisse me corriger ? »

Le courrier des lecteurs est une rubrique particulièrement attrayante dans les périodiques pour enfants, dont elle constitue un élément incontournable depuis plus d’un siècle : un bimensuel comme Astrapi pouvait ainsi recevoir jusqu’à 700 courriers par mois au début des années 2000 [Penloup, 2001]. Pourtant, il reste peu étudié par les sciences humaines et sociales, à l’exception du courrier de la presse du cœur [Rauch, 2008 ; Blandin, 2017], voire pornographique [Damian-Gaillard, 2012], et du courrier de la presse généraliste ou locale [Hubé, 2008 ; Doury, 2010]. Les lettres d’enfants sont donc les grandes oubliées des études sur les périodiques, alors même qu’elles sont le fruit de pratiques extrascolaires dont la connaissance est précieuse pour les sciences de l’éducation [Penloup, 2001].

Continuer la lecture de « « Croyez-vous, chère Marraine, que je puisse me corriger ? » »

Nous les garçons et vous les filles : ce que la mixité fait aux hebdomadaires pour fillettes.

Geneviève V., jeune lectrice de Lisette, journal des petites filles, s’inquiète dans le courrier des lectrices du 29 janvier 1969 de la présence de garçons dans sa classe nouvellement mixte. En réponse, Marraine lui intime d’être « un peu plus courageuse moralement et physiquement »,  et lui assure que « [sa] confiance les amènera peu à peu à se… civiliser« . 

Continuer la lecture de « Nous les garçons et vous les filles : ce que la mixité fait aux hebdomadaires pour fillettes. »

De Fillette à Fillette-Jeune Fille

Le premier numéro de l’hebdomadaire Fillette paraît le 21 octobre 1909. Il sort des presses des frères Offenstadt, issus d’une famille d’immigrants juifs allemands à Paris, qui ont fondé leur maison d’édition en 1899. Avant de publier leur premier périodique pour petites filles, ils s’essaient à la publication de revues et de romans comiques, à l’humour potache, parfois grivois et teintés d’anarchisme. Participant à la vague de création de nouveaux journaux enfantins du début du XXe siècle, liée à la baisse des coûts de revient dans l’imprimerie, la société Offenstadt Frères publie d’abord L’Illustré en 1904, puis l’Epatant en 1908.

Continuer la lecture de « De Fillette à Fillette-Jeune Fille »

Lisette, journal des petites filles

Lisette, sous-titré journal des petites filles, est l’hebdomadaire pour fillettes édité par la société du « Petit Echo de la Mode », éditrice du journal éponyme. Fondée par Charles Huon de Penanster, qui lance Le Petit Echo de la mode en 1880, la maison d’édition assoit une solide réputation sur le succès de son premier né, destiné à un lectorat de femmes au foyer, autour d’une idéologie proche du catholicisme social. C’est l’insertion en 1893 d’un patron gratuit dans l’hebdomadaire qui propulse ses ventes, avec un tirage à 300 000 exemplaires dès 1900. Forte de ce succès, la société du Petit Echo de la Mode lance plusieurs périodiques pour enfants, et notamment un pour les petites filles, dans l’optique de mettre en place ce que l’on appellera plus tard une politique de chaînage avec leur hebdomadaire pour femmes adultes. C’est ainsi que le premier numéro de Lisette, journal des petites filles, paraît le 17 juillet 1921, avant son petit frère Pierrot, journal des garçons (1925-1957). Proposant de nombreuses fictions illustrées et des rubriques de formation au futur rôle de mère des fillettes, Lisette connaît un grand succès, et atteint avant guerre des tirages de 200000 exemplaires hebdomadaires.

Continuer la lecture de « Lisette, journal des petites filles »

[Actualités] Conférence « Lisette, Suzette, Fillette et les autres. Grandir avec les périodiques pour petites filles du XXe siècle » à la BnF.

Le vendredi 28 février, j’ai eu le plaisir d’intervenir à la BnF dans le cadre des conférences du Centre national de la littérature pour la jeunesse.
Le podcast de mon intervention est à présent disponible en ligne.

Cette conférence fait écho à mon article « Le dur métier de fillette. Illustrés féminins, stéréotypes de genre et mixité » paru dans le numéro 310 de La Revue des livres pour enfants.

Pour une version plus synthétique de mes recherches du moment, vous pouvez également retrouver mon interview en podcast dans l’émission « Ecoute ! Il y a un éléphant dans le jardin » du 11 mars 2020 sur Aligre FM.